OLFACTOTHERAPIE : LE POUVOIR DES HUILES ESSENTIELLES

par | Mar 9, 2023 | Naturopathie

OLFACTOTHERAPIE : LE POUVOIR DES HUILES ESSENTIELLES

Avez-vous déjà ressenti une émotion en respirant une odeur particulière ? En passant sous un tilleul au moment de sa floraison par exemple. Ou au voisinage d’une boulangerie. En effet, les odeurs impactent notre mémoire dès notre enfance et ces souvenirs olfactifs sont à l’origine de ces émotions. Elles peuvent aussi influencer notre comportement…

Ces odeurs proviennent de la libération de molécules odorantes, les huiles essentielles dans le cas des plantes, lesquelles sont captées par les récepteurs olfactifs de nos cavités nasales. Le message (chimique) est alors codé en influx nerveux « électrique » et envoyé à notre cerveau qui peut l’interpréter.

L’odorat fait partie des 5 sens que possèdent les humains et participe à l’analyse de notre environnement : tant que l’on respire, on reçoit toutes sortes de messages. L’odeur d’un plat en train de mijoter nous donne l’eau à la bouche, une odeur de fumée nous alerte sur un possible danger ! Et si une odeur est désagréable, il n’y a qu’une solution pour ne pas la sentir : arrêter de respirer, ou se boucher le nez !…

respirer odorat huile essentielle rose enfant
olfactotherapie comment ca marche huiles essentielles odorat

Photo : laboratoire DEVA

Un peu de physiologie : comment ça marche ?

Pour recevoir ces messages olfactifs, nous disposons de plusieurs types de récepteurs olfactifs (environ 400). Une molécule odorante, selon sa complexité, stimule un nombre variable de récepteurs, comme un accord de piano dont chaque touche serait un type de récepteur olfactif différent. La variation individuelle, l’absence d’un type de récepteurs ou une perturbation transitoire (due à un médicament, un virus…) modifient notre perception et donc l’odeur que l’on va ressentir. Sur les 1 000 milliards d’odeurs que nous pouvons potentiellement distinguer, nous n’en détectons au mieux que 150, et un expert à l’odorat exercé, quelques milliers.

Une fois l’odeur captée, elle est transformée en message nerveux et transmise au cerveau : au système conscient d’une part, et au système limbique d’autre part. Le système conscient rationnalise, identifie les odeurs. Le système limbique régule les fonctions autonomes (cœur et respiration), il est le siège de nos émotions, active la mémoire, induit nos comportements instinctifs (de défense, alimentaires, sexuels…). On comprend alors que les odeurs peuvent réveiller des souvenirs ou induire des réactions émotionnelles ou instinctives !

Les huiles essentielles : des odeurs particulières

Forts de cet éclairage, venons-en aux huiles essentielles : elles sont d’une grande complexité chimique, certaines contiennent des centaines de molécules odorantes, issues du métabolisme secondaire des plantes (le métabolisme primaire assure les fonctions vitales). Elles sont fabriquées par la plante en réaction à son environnement et permettent de la protéger des agressions extérieures (soleil, UV, parasites (virus, bactéries, champignons), sécheresse, etc).

Des études montrent la capacité des huiles essentielles à agir sur le sommeil, la respiration, le rythme cardiaque, la plus impressionnante étant celle qui a soumis des bébés prématurés en couveuse à l’odeur de la vanille. Le plus grand risque vital pour ces bébés est l’apnée (l’arrêt de respirer) due à l’immaturité de leur système nerveux. Elle cause de nombreux décès chez ces bébés : le résultat de cette étude a été que les grands prématurés ayant respiré l’odeur de la vanille ont fait 82% d’apnées en moins…

fleurs pétales huile parfum
relaxation détente repos femme sommeil

Le pouvoir olfactif des huiles essentielles :

En olfaction, les huiles essentielles ont la capacité d’agir sur les fonctions cardiovasculaires, respiratoires, et sur le sommeil en influençant notre système nerveux autonome. Via notre système limbique, elles agissent également sur notre inconscient et peuvent réguler nos émotions, ouvrir des portes sur notre créativité, aider à se recentrer.

Comment choisir l’huile essentielle qui me convient ?

2 critères sont à prendre en compte pour choisir l’huile essentielle qui convient :

  • Sa famille biochimique : en effet c’est la forme chimique d’une molécule qui détermine sa capacité à être captée par un récepteur, et qui détermine donc son odeur. Ainsi les huiles essentielles à esters (ex : Lavande fine, Petit grain bigarade), à sesquiterpènes (ex : ylang-ylang), les agrumes (orange, mandarine) seront plutôt calmantes et relaxantes ; les huiles essentielles à phénols (ex : thym, origan, girofle), à monoterpènes (ravintsara, citron, pin), à oxydes terpéniques (ex : Eucalyptus, romarin, laurier) seront plutôt tonifiantes et stimulantes.
  • Son impact sensoriel : chaque personne réagit spontanément et individuellement à une odeur. A titre personnel j’apprécie énormément l’huile essentielle de Marjolaine à coquilles tandis que d’autres personnes ne peuvent supporter son odeur !

Le choix d’une huile essentielle ne peut donc se faire… qu’en la respirant une première fois ! Et donc de participer à une formation ou un atelier ou rencontrer un thérapeute qui les utilise et peut vous aider à choisir lors d’une consultation.

huile essentielle agrumes romarin relaxation detox

Comment utiliser les huiles essentielles en olfaction ?

Afin de bénéficier des bienfaits des huiles essentielles en olfaction, plusieurs options s’offrent à nous :

  • La diffusion atmosphérique à l’aide d’un diffuseur ultrasonique : déposer 5 à 10 gouttes à la surface de l’eau. Les ondes ultrasoniques engendrées produisent un fin brouillard qui vient parfumer délicatement l’air ambiant.
  • L’inhalation sèche : déposer 1 goutte d’huiles essentielle au creux du poignet, frotter les poignets l’un contre l’autre et respirer profondément, les mains en « cathédrale » devant le nez. Cette technique peut être utilisée dans l’urgence en cas de stress aigu.
  • L’utilisation d’un stick inhalateur, facilement réalisable soi-même : imprégner la mèche d’une vingtaine de gouttes d’huile essentielle et refermer le dispositif.
  • L’utilisation d’un roll-on : diluées dans de l’huile végétale, les huiles essentielles peuvent être appliquées sur les poignets et sur le plexus solaire en cas d’émotion forte, de stress ou de tension nerveuse
  • Utilisation d’un brûle parfum : à éviter car la chaleur détruit les molécules odorantes de l’huile essentielle !
utilisation diffuseur huiles essentielles

Pour aller plus loin

Je propose plusieurs fois par an des journées, ateliers ou weekends au cours desquels nous abordons les huiles essentielles et leur utilisation. Pour ne pas manquer mes évènements, remplissez le formulaire de contact, vous recevrez mes actualités par mail.

Vous pouvez également prendre un rendez-vous à mon cabinet pour une consultation de naturopathie où nous aborderons les huiles essentielles ou pour un massage bien-être aux huiles essentielles.

11 + 1 =